Bayer envisage d’externaliser certains aspects de ses activités pharmaceutiques en Afrique


NAIROBI (Reuters) – L’allemand Bayer va engager un tiers pour distribuer ses produits pharmaceutiques sur quatre marchés africains, dont le Kenya, a-t-il annoncé, ajoutant que l’impact sur l’emploi serait minime.

L’entreprise, qui compte 200 employés dans la région, a déclaré que cette décision qui cible le Kenya, l’Éthiopie, le Nigeria et le Ghana n’aura pas d’impact sur sa division phytosanitaire, qui représente 90 % de ses activités.

Bayer confiera à partir de mai l’entreposage, la distribution et la représentation commerciale du secteur des médicaments, notamment pour l’oncologie et l’ophtalmologie, à une société tierce non identifiée, a indiqué le communiqué.

L’entreprise n’a pas précisé combien d’emplois seraient concernés, affirmant que le processus d’identification de ces rôles était en cours.

Cette décision reflète celle du britannique GSK, qui a annoncé fin 2022 qu’il passerait à un modèle de distribution par des tiers pour ses médicaments et vaccins au Kenya et fermerait son organisation commerciale dans ce pays d’Afrique de l’Est.

(Reportage de Duncan Miriri ; édité par Jason Neely)



Source link