Le blocus du port de Calais par des agriculteurs furieux laisse des camions à destination du Royaume-Uni bloqués en France | Monde | Nouvelles


En signe de solidarité au sein du mouvement paysan français, l’accès des camions au port de Calais est actuellement bloqué, empêchant ainsi l’acheminement des marchandises vers le Royaume-Uni.

Les agriculteurs ont initié ce matin un blocus de la route principale menant au port de Calais pour les camions à destination du Royaume-Uni, en soutien à un mouvement de protestation national plus large, selon les déclarations des autorités portuaires et de la FDSEA.

Les manifestants ont effectivement fermé l’accès au périphérique du port “à tout fret, mais les véhicules touristiques sont autorisés à passer”, comme l’a rapporté le port de Calais à l’AFP.

Antoine Peenaert, le représentant de la FDSEA à Calaisis, a confirmé que ces perturbations devraient persister jusqu’à 15h00.

L’autoroute A16 est également bloquée au niveau de l’accès aux quais transmanche sans perturber à ce stade la circulation dans le tunnel sous la Manche, selon Eurotunnel.

“C’est un ras-le-bol général, on essaie de le dire depuis des mois à nos politiques, mais rien ne bouge, on en a marre”, explique Julien Duchateau, agriculteur à Marquise (Pas-de-Calais), qui fait partie des » ont déclaré les manifestants.

Il a ajouté que “les formalités administratives” exigées à la frontière “exaspèrent tout le monde”.

« Nous faisons de notre mieux pour respecter les normes, respecter l’environnement et nous sommes de plus en plus facturés. Nous réduisons nos dépenses pour avoir de quoi vivre, mais comme tous les prix ont grimpé, c’est qu’il ne nous reste plus rien du tout”, ajoute Romain Boulet, un autre agriculteur.

Les barrages routiers se sont multipliés dans de nombreuses régions françaises, un jour après la mort d’un agriculteur et de sa fille dans un accident de la route sur une barricade de protestation.

Les agriculteurs ont également bouleversé les panneaux de signalisation pour protester contre ce qu’ils considèrent comme des politiques agricoles absurdes.

Certains prévoyaient de manifester à Bruxelles, où se trouve le siège de l’UE, où le syndicat agricole français Coordination rurale a appelé à manifester contre “les contraintes toujours croissantes des réglementations européennes et la baisse constante des revenus”.

Les manifestations constituent le premier défi majeur pour le nouveau Premier ministre Gabriel Attal, entré en fonction il y a deux semaines, et pour son gouvernement. Attal a rencontré mardi les représentants des syndicats agricoles.

À l’issue de la réunion, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a promis de faire de nouvelles propositions pour répondre à la crise d’ici la fin de la semaine, notamment concernant les prix des denrées alimentaires et la simplification de la réglementation.

Arnaud Rousseau, président du principal syndicat agricole français FNSEA, a déclaré que son organisation publierait mercredi une liste de 40 mesures nécessaires. S’exprimant à la télévision France 2, il a déclaré que le mouvement de protestation visait à “obtenir des résultats rapides”.



Source link