Le Japon lève la pause dans le financement de l’UNRWA, après le Canada et l’Australie | Guerre d’Israël contre Gaza Actualités


Le ministre japonais des Affaires étrangères fait cette annonce après s’être entretenu la semaine dernière avec le chef de l’UNRWA.

Le Japon a annoncé qu’il lèverait sa pause dans le financement de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens.

La ministre japonaise des Affaires étrangères, Yoko Kamikawa, a confirmé mardi la reprise du financement de l’UNRWA après avoir rencontré le chef de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, la semaine dernière.

Lors de leur réunion à Tokyo, Kamikawa et Lazzarini ont discuté des moyens par lesquels l’agence des Nations Unies pourrait renforcer sa transparence et sa gouvernance.

La Commission européenne, le Canada, l’Australie, la Suède et la Finlande ont également levé des suspensions de financement similaires ces dernières semaines.

Le Japon était l’un des 16 pays qui ont suspendu le financement de l’UNRWA suite aux allégations israéliennes selon lesquelles 12 membres du personnel de l’agence auraient participé aux attaques du Hamas contre le sud d’Israël.

Les autorités israéliennes ont affirmé plus tard que plus de 450 employés de l’UNRWA étaient des « membres de groupes terroristes à Gaza ».

L’ONU, qui a ouvert une enquête sur ces allégations, a déclaré qu’Israël ne lui avait fourni aucune preuve pour étayer ces allégations.

L’UNRWA, fondé en 1949, fournit de la nourriture, des soins de santé et une éducation à quelque 5,9 millions de réfugiés palestiniens.

Le Japon est le sixième donateur de l’agence, qui a reçu des promesses de financement d’une valeur de 1,2 milliard de dollars en 2022.



Source link