Le Japon reprend son financement à l’UNRWA, l’agence palestinienne pour les réfugiés en difficulté


Le Japon a annoncé mardi qu’il lèverait la suspension du financement de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), alors que l’organisme humanitaire s’efforce de regagner la confiance après une allégation d’Israël selon laquelle certains de ses employés étaient impliqués dans les attaques du 7 octobre contre Israël.

Tokyo et 15 autres pays ont suspendu environ 450 millions de dollars de financement plus tôt cette année pendant que l’agence menait une enquête sur ces allégations, plongeant dans la tourmente ses opérations dans la bande de Gaza déchirée par la guerre.

Des pays comme l’Australie et le Canada ont depuis rétabli le financement de l’UNRWA, le plus grand organisme humanitaire opérant à Gaza, assiégée par Israël depuis l’attaque.

La ministre des Affaires étrangères Yoko Kamikawa, qui a rencontré le chef de l’UNRWA Philippe Lazzarini à Tokyo la semaine dernière, a déclaré que le rôle de l’agence dans la réponse à la crise humanitaire à Gaza était indispensable, même si elle s’efforce d’améliorer la gouvernance et de gérer les risques.

“En réponse à cela, le Japon lèvera le moratoire sur ses contributions financières à l’UNRWA et fournira une assistance tout en assurant et en confirmant la pertinence des fonds du Japon”, a-t-elle déclaré aux journalistes au Parlement.

Environ 35 millions de dollars du financement initialement prévu étaient prêts à être décaissés, a-t-elle ajouté.

Le Japon est le sixième donateur de l’agence, selon les données 2022 de l’UNRWA.



Source link