Les billets sont mis en vente pour les excursionnistes à Venise dans le cadre d’un programme d’essai


ROME : Les billets ont été mis en vente mardi 16 janvier pour les visiteurs souhaitant visiter Venise à partir du mois d’avril, dans le cadre d’un essai visant à contrôler le nombre croissant d’excursionnistes qui se pressent dans la ville lagunaire.

Un billet d’une journée coûte 5 € (5,45 US$) et sera valable de 8h30 à 16h00, heure locale.

Le nouveau tarif d’entrée journalier entrera en vigueur le 25 avril, jour férié en Italie. Des billets seront nécessaires pour les 10 jours suivants, puis pour la plupart des week-ends jusqu’à la mi-juillet.

Les visiteurs devront payer en ligne et obtiendront un QR code leur donnant accès pour une journée. Toute personne surprise sans contravention s’expose à une amende comprise entre 50 et 300 €.

Les restrictions ne s’appliqueront pas aux petites îles du lagon, comme Murano, célèbre pour son industrie verrière.

Les résidents et les personnes nées à Venise ainsi que les étudiants, les travailleurs et les propriétaires de la ville seront exonérés du paiement et de la réservation d’un créneau.

Les visiteurs de moins de 14 ans et les touristes ayant réservé un hôtel devront s’enregistrer et obtenir un code QR, mais l’accès pour eux sera gratuit.

Il n’y aura aucune limite au nombre de personnes entrant dans la ville, du moins dans un premier temps, à mesure que les autorités municipales étudient l’efficacité du système.

Le tourisme de masse et les inondations constituent depuis longtemps un problème pour cette ville fragile, connue pour ses canaux pittoresques, ses églises et ses places.

L’année dernière, l’organisme culturel des Nations Unies, l’UNESCO, a menacé d’ajouter Venise à sa liste du patrimoine mondial en péril, accusant l’Italie de ne pas en faire assez pour protéger la ville de l’impact du changement climatique et du tourisme de masse.

Elle a ensuite abandonné cette menace après avoir salué les efforts italiens visant à répondre à ces préoccupations via le système anti-inondation MOSE et l’introduction de droits d’entrée.



Source link