L’Indonésie, perdant le candidat Anies, déclare que les élections judiciaires ont été semées d’interférences


JAKARTA, 27 mars — Le candidat perdant à la présidentielle indonésienne, Anies Baswedan, a exposé aujourd’hui devant les tribunaux sa contestation de l’élection présidentielle du mois dernier, la qualifiant d’injuste et de lourde d’ingérence pour faire pencher le scrutin en faveur d’un candidat.

L’ancien gouverneur de Jakarta a déclaré que l’élection, qui a vu une victoire éclatante du ministre de la Défense Prabowo Subianto, a été favorisée par la pression exercée par l’administration sur les autorités régionales et par la mobilisation de l’aide sociale comme « outil transactionnel » pour garantir un résultat.

Prabowo a obtenu 60 pour cent des voix, grâce à l’aide de dizaines de millions de jeunes Indonésiens et à sa promesse de continuité dans la politique du président Joko Widodo après une décennie au pouvoir.

Anies et Ganjar Pranowo, troisième, ont remporté respectivement 25 pour cent et 16 pour cent des voix.

Publicité

Anies a déclaré à la Cour constitutionnelle qu’après deux décennies d’élections directes, l’Indonésie risquait de sombrer dans son passé autoritaire.

“Si nous n’apportons pas de corrections dès maintenant, cela deviendra un précédent à l’avenir lors des votes à tous les niveaux”, a-t-il déclaré. “Cette pratique sera perçue comme normale, comme une habitude.”

Le tribunal devrait rendre sa décision sur cette affaire le 22 avril. Les contestations des résultats des élections sont courantes en Indonésie.

Publicité

L’équipe d’Anies a demandé à la Cour constitutionnelle d’ordonner une nouvelle élection qui exclurait le fils de Widodo, alléguant que son inclusion de dernière minute au poste de vice-président sur la liste de Prabowo avait injustement influencé le vote.

Les loyalistes du président l’ont défendu et ont rejeté une tempête de critiques selon lesquelles il aurait abusé de sa position pour assurer la victoire de son ancien rival Prabowo, dans le but de préserver son héritage après une décennie au pouvoir. -Reuters



Source link