Trump dépose une caution de 175 millions de dollars dans une affaire de fraude pour éviter les saisies d’actifs | Actualités sur la corruption


L’ancien président des États-Unis a été reconnu coupable en février d’une fausse déclaration sur sa valeur nette pouvant atteindre 2 milliards de dollars.

L’ancien président américain Donal Trump a déposé une caution de 175 millions de dollars dans son affaire de fraude civile à New York, évitant ainsi des saisies d’actifs qui auraient pu porter un coup sérieux à ses finances et à ses espoirs de réélection.

Trump, qui doit affronter le président américain Joe Biden pour la présidence en novembre, a été reconnu coupable en février d’avoir déformé sa valeur nette à hauteur de 2 milliards de dollars afin d’obtenir de meilleures conditions de prêts et d’assurance.

La semaine dernière, une cour d’appel a ordonné à Trump, à ses fils adultes et à deux anciens dirigeants de la Trump Organization de payer la somme dans les 10 jours, leur permettant ainsi d’éviter de payer une caution de 454 millions de dollars fixée par un autre juge.

Les avocats de Trump avaient fait valoir qu’il était pratiquement impossible d’obtenir une caution pour le jugement complet après que plus de 30 compagnies d’assurance ont refusé d’accepter les liquidités et les biens immobiliers de Trump comme garantie.

Un collège de trois juges de la cour d’appel doit encore se prononcer sur le bien-fondé de l’appel de Trump.

Trump a nié tout acte répréhensible, affirmant qu’il avait en fait sous-estimé sa fortune et que les institutions financières n’avaient pas pris ses évaluations à leur valeur nominale.

Cette caution signifie que la procureure générale de New York, Letitia James, qui a porté plainte contre le candidat républicain, ne sera pas en mesure de collecter 454 millions de dollars tant que Trump n’aura pas terminé son appel.

Sans la caution, James aurait pu prendre des mesures pour saisir les actifs de Trump, notamment geler les comptes bancaires et percevoir les loyers des locataires de ses propriétés.

La caution de 175 millions de dollars a été fournie par la Knight Specialty Insurance Company, basée en Californie.

La caution n’implique pas le transfert d’argent mais signifie que la société a promis de payer le jugement contre Trump si son appel échoue et qu’il ne paie pas.

En vertu de la loi de New York, l’exécution d’un jugement peut être suspendue si une caution est constituée garantissant le paiement de ce qui est dû.

Trump est confronté à une multitude de problèmes juridiques alors qu’il fait campagne pour reprendre la présidence, notamment quatre actes d’accusation pénale dans quatre juridictions différentes.

Dans la première de ces affaires, Trump devrait être jugé le 15 avril pour des allégations selon lesquelles il aurait falsifié des dossiers commerciaux internes pour dissimuler un paiement d’argent secret à la star de cinéma pour adultes Stormy Daniels à l’approche de l’élection présidentielle de 2016.



Source link